La cosmétologie : art ancien et science innovante
L'art de la cosmétique est une pratique fort ancienne, datant d'au moins 10000 ans comme nous l'apprennent les découvertes de palettes de maquillage ou pots de produits de soins sur certains sites de fouilles archéologiques. Etroitement lié à l'histoire des civilisations, le désir d'entretenir sa peau, de la parer, de l'embellir ou de la soigner a progressivement amené l'Homme à développer des processus de fabrication, d'association et de conservation des substances utilisées à cet effet.

Buste de Nefertiti (Berlin)Ainsi les Egyptiens, dont l'intérêt porté aux soins du corps constituait une marque de raffinement, savaient-ils déjà élaborer toute une gamme de couleurs pour le maquillage des yeux en mélangeant différentes poudres d'origine végétale ou minérale.
L'utilisation de graisses, de lait, de miel, de cire ou de résines en concentration variable leur permettait également d'adapter la texture d'un produit à son utilisation comme poudre, fard, kôhl, masque de beauté, lotion, crème ou pommade ...

La parfumerie se développera en Europe à partir de la Renaissance et le recours au maquillage sera particulièrement de mise au XVIIIème siècle, mais c'est au XXème siècle que l'industrie cosmétique et la science qui lui est liée - la cosmétologie - prendront un essor considérable.

Les progrès de la chimie accompagneront alors ceux de la cosmétique par la création de nombreuses substances de synthèse visant à en améliorer les propriétés, la texture ou la conservation. Leur utilisation croissante a pour corrolaire l'apparente complexité de la formulation des produits, qui invite le consommateur à en décrypter l'étiquetage.
Qu'est ce qu'un produit cosmétique ?
L'article L65P81 du livre V du code de santé publique définit un cosmétique comme "toute substance ou préparation autre que les médicaments destinée à être mise en contact avec les diverses parties superficielles du corps humain ou avec les dents et muqueuses en vue de les nettoyer, de les protéger ou de les maintenir en bon état, d'en modifier l'aspect, de les parfumer ou d'en corriger l'odeur".

L'usage en est donc uniquement externe, et l'on peut classer dans cette catégorie d'articles de nombreux produits d'utilisation courante comme :
  • Produits cosmétiquesles savons, gels douche, shampooings, laits corporels, après-shampooings, crèmes hydratantes, crèmes de soins, solutions démaquillantes, dentifrices, laques, gels coiffants, ...
  • les produits de maquillage : mascaras, ombres à paupières, rouges à lèvres, vernis à ongles
  • les parfums, eaux de toilette, déodorants ou après-rasage
  • les teintures capillaires
  • les crèmes, laits et sprays solaires
La formulation d'un produit cosmétique peut être modifiée par le fabriquant, souvent en vue d'y apporter une amélioration, et la composition d'un même article peut donc être différente d'un lot à l'autre.

L'étiquetage des produits cosmétiques : mode d'emploi
La législation européenne fixe précisément les règles d'étiquetage applicables aux produits cosmétiques commercialisés dans les pays membres.

Etquetage de produit cosmétiqueLes noms des composants, dont la liste est précédée du terme "Ingrédients", doivent être écrits en lettres majuscules et figurer par ordre décroissant de concentration. L'information doit être disposée de sorte qu'elle soit accessible au consommateur avant l'achat, éventuellement sur l'emballage ou une notice explicative lorsque le conditionnement est trop petit ou inadapté à cet effet.
La dénomination INCI (International Nomenclature of Cosmetics Ingredients - en français, Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques-) est employée pour cette description. Toutefois les substances d'origine végétale peuvent être désignées par leur nom latin, et les colorants peuvent figurer dans la liste sous leur numéro d'inscription au Color Index associant les lettres CI suivies de cinq chiffres.

Le fichier Eassafe peut vous donner des informations sur la nature ou les propriétés d'une substance à partir de sa dénomination INCI.
Un partenariat avec les professionnels concernés devrait prochainement nous permettre de délivrer des informations concernant la composition des produits cosmétiques à partir de leur code-barre.

Jean-François Fontaine - Copyright © Eassafe 2009