Les fausses allergies alimentaires :
De la fraise au chocolat.


Comme leur nom l’indique, les fausses allergies alimentaires n’en sont pas des vraies !… On désigne ainsi des réactions semblables à celles observées dans l’allergie, en particulier des urticaires, mais qui n’impliquent pas les mécanismes immunologiques généralement responsables de la libération d’histamine.

TomatesLe plus souvent les fausses allergies alimentaires sont liées à une consommation excessive ou à un cumul d’aliments eux-mêmes riches en histamine, d’aliments riches en tyramine -substance dont les effets sont semblables à ceux de l’histamine-, ou d’aliments libérateurs d’histamine
.

Parmi eux la fraise et le chocolat sont les mieux connus pour « donner des boutons », notamment chez les enfants dont la peau est plus sensible aux effets de l’histamine et qui se laissent facilement tenter par leur gourmandise. Et pourtant la vraie allergie à l’un ou l’autre de ces aliments, qui imposerait d’en éviter définitivement la consommation, est exceptionnelle.

Aliments responsables de fausses allergies alimentaires.

Aliments Riches en histamine Libérateurs d'histamine Riches en tyramine
Boissons Boissons fermentées
Vins et alcools
Vins et alcools Vins blancs : Champagne, vin d'Alsace
Viandes Charcuterie : saucisse, saucisson, ...
Foie de porc
Blanc d'oeuf
Viande de porc
Charcuterie : saucisses fermentées, salami, ...
Gibier faisandé
Poissons
et
Crustacés
Conserves de poisson : anchois, hareng, thon, sardines ....
Saumon
Poissons en général
Crustacés : crabe, crevette
Conserves de poisson : anchois, hareng, thon, ....
Fruits
et
Légumes
Choux, choucroute
Epinard
Tomate
Fraise
Fruits exotiques : ananas, papaye ....
Noix, cacahuètes
Poivron
Tomate
Raisin
Figue
Avocat
Fèves
Fromages Fromages fermentés : brie ou camembert au lait cru, gruyère, emmental, roquefort, parmesan, maroilles ... Gruyère Fromages fermentés : brie ou camembert au lait cru, gruyère, emmental, roquefort, parmesan, maroilles ...
Divers Chocolat
Moutarde
Epices
Chocolat
Levure de bière

A consommer avec modération ...


La consommation en quantité et/ou le cumul d'aliments libérateurs d'histamine, riches en histamine ou riches en tyramine, peut être responsable de manifestations de "fausse allergie alimentaire" comme une urticaire.

Par exemple un bon mangeur pourra présenter une éruption cutanée après un repas comprenant une coupe de champagne, du saumon fumé, une choucroute avec charcuterie et jambonneau, du vin blanc, une assiette de fromage et une mousse au chocolat ..., sans pour autant être réellement allergique à l'un de ces aliments. En l'absence d'allergie vraie, idéalement confirmée par un avis médical, tous ceux-ci pourront donc être reconsommés séparément et/ou en quantités moins importantes.

Ainsi les enfants privés de fraise ou de chocolat après avoir présenté une urticaire peuvent-ils
, dans la grande majorité des cas, en manger à nouveau par la suite ... pour leur plus grande satisfaction !

Dr Jean-François Fontaine © Copyright 2015