Qu'est ce qu'une allergie croisée ?


On appelle allergie croisée la survenue d’une allergie à une substance qui n’a pas été responsable de la fabrication des défenses impliquées mais qui réagit avec ces dernières parce qu’elle ressemble à l’allergène initialement concerné.

Mécanisme des allergies croisées IgELes allergies croisées peuvent impliquer des agents de même type comme deux pollens ou deux aliments, mais aussi de types différents comme un pollen et un aliment, ou un acarien et un aliment.  
L’allergène croisant déclenche une réaction inflammatoire au même titre que celui auquel il ressemble, en se fixant à sa place sur les anticorps Immunoglobulines E.

Une allergie respiratoire peut de la sorte s'accompagner d'une allergie alimentaire, en apparence très différente mais qui lui est bien liée par l'existence de réactions croisées entre deux protéines analogues.

Ainsi peut-on constater, parfois avec étonnement, des allergies croisées entre :

  • le pollen de bouleau et les fruits de la famille des rosacées (pomme, pêche, poire, prune, cerise, abricot, amande)
  • le pollen de bouleau et la noisette
  • le pollen de bouleau et certaines légumineuses comme l'arachide ou le sojaCorbeille de fruits
  • le pollen de bouleau et le kiwi
  • le pollen de bouleau ou d'armoise et les légumes de la famille des ombellifères (céleri, carotte)
  • le pollen de bouleau et les fruits de la famille des solanacées (tomate, pomme de terre)
  • le pollen d'armoise et la pêche
  • les acariens et les crustacés
  • les acariens et l'escargot
  • le chat et la viande de porc
  • les plumes d'oiseaux et l'oeuf
  • le latex et des aliments comme l'avocat, la banane, le kiwi, la châtaigne ou le sarrasin
En cas d'allergie aux pollens, aux acariens, au chat ou au latex on peut alors être gêné par la consommation des aliments correspondants.

De nouvelles allergies croisées sont régulièrement découvertes et il faut donc y penser quand une intolérance jusqu'alors méconnue vient s'ajouter à d'autres chez une personne allergique.

Dr Jean-François Fontaine - Copyright © Eassafe 2015
Références : 11 - 12